Opendata Corsica







Opendata, pour qui ? pour quoi ?



Le concept

Opendata, pour qui ? pour quoi ?
L’ouverture des données publiques consiste à mettre à disposition des citoyens, des entreprises, des chercheurs, des associations et même, des autres acteurs publics, les masses de données numériques que les collectivités produisent dans leur activité quotidienne :
- informations géographiques
- statistiques
- localisation des services
- textes réglementaires,
- études, mesures, barèmes,
- informations transports,
- annuaires, etc.
Cette démarche vise à permettre la réutilisation de ces données par d'autres logiciels et applications afin d’améliorer les services aux habitants ou en inventer de nouveaux, faire émerger de nouvelles connaissances, enrichir le débat public…

Le mouvement Open Data (données ouvertes)

Le mouvement « Open Data » (ou « données ouvertes ») est une démarche plus large de publication de données numériques en ligne. Il garantit leur libre accès et leur réutilisation par tous. Cette démarche de publication concerne tous types de détenteurs de données (entreprises, associations, organismes publics). Cette vision élargie de l’ouverture des données s’inscrit dans une approche de démocratie ouverte (OpenGouv).

L'ouverture des données publiques : un enjeu pour les collectivités

L'ouverture des données publiques suscite aujourd’hui de nombreux intérêts qui animent aussi bien des actions au niveau national, européen, qu’international, ainsi que des initiatives des collectivités, notamment de grandes villes et de communautés urbaines. Cette problématique interpelle de longue date l’administration au sens large, qu’elle soit d’Etat ou territoriale.

Elle se révèle pour les collectivités et les acteurs des territoires comme une exigence de transparence de l’action publique prompte à susciter le développement de nouveaux services numériques autour du développement économique, social et culturel et de l'aménagement du territoire. L’ouverture des données publiques témoigne d'une évolution profonde de la façon d’envisager l’usage des données et l’émergence des services numériques innovants autour de l’action publique et de son appropriation par les citoyens et les entreprises.